« Incisione Blu » de Fabiola Mercandetti

Catégorie : NEWS, PRESSE · Pas de commentaires · par 15 août 2014

J’ai l’honneur de vous faire part de la publication d’un livre italien mentionnant mon travail en Kitchen Litho dans un de ses chapitres. Ce livre est écrit par une amie et collègue Fabiola Mercandetti. Son titre est « Incisione blu », n°1 de la collection I Quaderni Dell’ALI publié par Assossiazione Liberi Incisori en juin 2014.

On peut traduire le titre par « Gravure bleue » en français ( « Blue etching » en anglais). Son nom scientifique est « sulfate de cuivre » mis au point pour la gravure non-toxique par Nik Semenoff (« Safer mordant », recherches datant de 1990-92 publiées en 1998 dans la revue « Leonardo Review ») et par Cédric Green (publication sur son site Internet sous forme de livre numérique en 1998). On l’appelle aussi « Mordant de Bordeaux », nom donné par Cédric Green qui s’est inspiré de la fameuse bouillie bordelaise (contenant du sulfate de cuivre) traitant le vignoble contre les maladies. On voit les cristaux bleus de cet acide sur la couverture du livre ci-dessous.

Couv-mercandettiaizier - mercandettiaizier-kitchen-litho

Ce livre « Incisione blu » présente les recherches de Fabiola Mercandetti ainsi que celles des acteurs actuels du domaine de la recherche et de l’impression d’art comme par exemple Nik Semenoff (US) et Jean Aubert (FR). Nik a mis au point la lithographie sans eau sur silicone (« Waterless ») et l’a fait connaître aux passionnés d’impression d’art du monde entier. L’accueil de Nik pour la Kitchen Litho a été formidable et je l’en remercie encore. Fabiola mentionne également les recherches de Jean Aubert sur la gravure sur carton. A ce propos, alors que je commençais à élaborer la Kitchen Litho, j’ai eu le plaisir de le rencontrer à l’École d’art de Châtellerault (près de Poitiers) et il est encore maintenant un soutien dans mes recherches. J’ai eu la chance de participer à un stage qu’il a animé exceptionnellement en 2011 à la demande expresse des graveurs de l’atelier.

Hélas, je ne parle pas italien. Mais je peux tout de même dire « Grazie mille Fabiola ! » 🙂

 

Fabiola Mercandetti habite à Rome et enseigne le burin, la gravure non toxique en général. Elle anime avec Marco Innocenzi l’atelier Incisione Blu. Pour en savoir davantage, je vous invite à tourner les pages du site Internet http://www.occhiodellincisore.com

fabiola-mercandetti

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam