Kitchen Litho ?

Catégorie : ÉMILIE AIZIER, KITCHEN LITHO, NEWS · Pas de commentaires · par 10 mai 2014

This page in english – Google translate

Soutenez Émilion de l’Atelier Kitchen Print, inventeure de la Kitchen Litho (« Cuisine lithographique »). Site web http://www.atelier-kitchen-print.org et http://www.art-emilion.fr

portraitvideologo

 

Qu’est-ce que la Kitchen Litho ?

Technique inventée en juin 2011 par Émilion. C’est un procédé d’impression d’art lithographique moins toxique utilisant de l’aluminium ou de la pierre calcaire comme matrice, différentes techniques pour dessiner, du cola pour aciduler, de la gomme arabique, de l’eau pour humidifier la plaque et de l’huile de cuisine… La Kitchen Litho est maintenant pratiquée partout dans le monde et c’est une bonne nouvelle pour l’estampe !  L’Atelier Kitchen Print est l’atelier d’Émilion, il invite tous les amis de la Kitchen Litho (animateurs, utilisateurs, communicants) à se mettre en contact avec lui.

Page Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Kitchen_litho

lepine2calqW

« C’est Alois Senefelder, l’inventeur de la lithographie vers 1796-1797, qui a inventé la métallographie, autrement dit la lithographie sur métal. Concernant le terme « lithographie », les anglais parlent de lithographie aussi bien pour désigner la litho sur pierre que sur métal. Concernant ma technique, le mot anglais « Kitchen » est mis devant « litho » pour pouvoir la partager avec tous et pour préciser que c’est un mode particulier de lithographie. J’ai modifié le procédé traditionnel pour le rendre plus abordable. L’idée étant de n’imprimer qu’une centaine d’exemplaires avec cette technique.

« le mot anglais « Kitchen » est mis devant « litho » pour pouvoir la partager avec tous et pour préciser que c’est un mode particulier de lithographie. J’ai modifié le procédé traditionnel pour le rendre plus abordable »


Mon hypothèse est qu’à l’époque il fallait vraisemblablement penser une technique complexe pour éviter trop de concurrence mais aussi pour que le dessin sur la pierre supporte des milliers de passages sous la presse. Senefelder pensait à l’exploitation à échelle industrielle. La lithographie étant par définition instable, il fallait « blinder » la technique pour pouvoir la vendre. Mes préoccupations sont différentes, j’aime à l’idée de petits tirages numérotés et signés qu’on pourrait faire chez soi ou dans un petit atelier. J’ai enlevé des freins techniques (simplification des étapes) et des produits nocifs pour pouvoir pratiquer la lithographie plus simplement et agréablement. Une personne expérimentée pourra imprimer jusqu’à une centaine d’exemplaires avec la Kitchen litho. Cette technique se pratique sur aluminium mais aussi sur pierre (manuel vol.2). Dans mon deuxième volume, je parle aussi de lithographie méthode Aizier pour ceux qui souhaitent une alternative. Grâce à la Kitchen Litho, la lithographie retrouve un regain d’intérêt  car elle peut se pratiquer dans les ateliers de gravure notamment. Surtout, n’oubliez pas l’inventeure et participez à l’aventure collective du concours international de Kitchen litho ! Merci à vous pour votre soutien qui est essentiel. « 


« Grâce à la Kitchen Litho, la lithographie retrouve un regain d’intérêt car elle peut se pratiquer dans les ateliers de gravure notamment. Surtout, n’oubliez pas l’inventeure et participez à l’aventure collective du concours international de Kitchen litho ! Merci à vous pour votre soutien. »

Émilion


 

Un manuel écrit par l’inventeur pour aider à pratiquer la Kitchen Litho !

Kitchen-Litho-Handbook2

Afin de transmettre davantage la technique un manuel complet est en vente sur ce site. Le manuel est traduit en anglais et en espagnol. Les ventes permettent de continuer les recherches et de partager les trouvailles développées par l’Atelier Kitchen Print: auto-entreprise non assujettie à la TVA, article 293B du CGI.

Tout ouvrage publié sur la technique de la Kitchen Litho est exclusivement réservé à son inventeur. N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez des renseignements.

 

 

aizierW2

Émilion a suivi les cours de l’École Supérieure d’Art de Lorraine et obtenu son diplôme (DNSEP) pour lequel elle s’est fait remarquée par son travail en gravure. Passionnée d’impression d’art elle a rejoint l’équipe d’imprimeurs & éditeurs d’art du Centre d’Art Graphique de la Métairie Bruyère. C’est une maison prestigieuse au service des artistes dont les plus connus sont Joan Miró, Pierre Aléchinsky ou encore Richard Texier…

En juin 2011, elle fait une découverte présentant une avancée technique dans le domaine de la lithographie. En effet, cette innovation va permettre aux artistes (et notamment aux graveurs) de faire simplement de la lithographie à la maison (ou à l’atelier), chose impossible ou difficile pour tout un chacun auparavant. Cette découverte va amener l’artiste enseignante à élargir son horizon et à échanger avec tous les artistes graveurs du monde entier désireux de faire de la lithographie eux aussi. C’est une technique qu’elle baptisera bientôt « Kitchen lithographie ». Elle enseigne pour la première fois la Kitchen litho pour la Communauté d’Agglomération de Niort. Suite à un accident qui l’immobilise durant six mois, elle écrit son manuel de Kitchen Litho en juin 2012. Depuis lors, elle crée son auto-entreprise « Atelier Kitchen Print » maison d’édition de manuels présentant ses recherches et sa manière d’aborder la technique. Elle accueille ponctuellement des élèves pour des cours d’impression d’art dans son atelier.

Comment fonctionne l’Atelier Kitchen Print ?

Création de l’auto-entreprise d’auto-édition et de vente à distance en 2013. En 2016, L’Atelier Kitchen Print est une entreprise absolument modeste bien que connue internationalement dans le milieu de l’estampe. L’atelier souhaite dans les prochaines années développer son indépendance grâce à l’édition de davantage d’ouvrages sur l’estampe et des stages ponctuels artistiques donnés aux amateurs et professionnels. Cet atelier résulte d’une initiative singulière et indépendante. L’Atelier Kitchen Print organise un concours international libre, gratuit et à ses frais. Des partenaires amis et commerciaux comme « Gary Thibeau, presses à taille-douce », « Art-Up Foire d’art contemporain », « Maker Faire Paris », « Art-Papier.eu » soutiennent moralement l’atelier dans ses initiatives. Ce site web est conçu et entretenu par un ami bénévole sans l’aide de la publicité. L’Atelier Kitchen Print est en perpétuelle évolution et des solutions éthiques sont envisagées avec le choix par exemple d’un imprimeur social et local « Esat Essor » pour les manuels. Sans son public d’amateurs et d’artistes à travers le monde, l’Atelier Kitchen Print n’existerait pas: Merci à tous pour votre soutien, il est essentiel pour que cette entreprise unique en son genre continue !


 


 

Émilion a inventé la « Kitchen Litho » qu’elle a nommé ainsi en Juin 2011 et la pratique pour créer des images mais aussi elle la partage depuis avec les artistes.

VHam-Aizier-kl

Émilion et Henny Van Ham, artiste des Pays-Bas. Performance Kitchen Litho lors de la Foire Art Up 2014 à Lille.

L’ Atelier Kitchen Print propose d’assister les artistes mais aussi elle donne des cours de gravure et lithographie sur métal façon Kitchen dans son atelier à Poitiers (à 1h30 en TGV Direct de Paris, 1h50 Direct de Bordeaux, 3H30 Direct de Lille).

 


 

Les petites éditions d’Art-Émilion sur http://www.art-emilion.fr

Édition en 2013 son livre de bibliophile intitulé « La Bête… » imprimé à 15 exemplaires en couleur et en Kitchen Litho (dépôt égal livre rares à la BnF) ainsi qu’une série de sept estampes format 50x70cm (portraits imaginaires) toujours dans cette technique, elle expose en 2014 lors du salon Art Up Lille.

 

Kitchen-LaBete-pages

 


 

Le deuxième concours international de Kitchen Litho est lancé !

Un jury international de grande qualité est réuni à l’initiative d’Émilion, organisatrice de l’événement et présidente d’honneur du jury 2016 :

 

Jean-Marc Brunet. Artiste peintre et graveur à Chassemy, France.

Simon Burder. Artiste lithographe et enseignant à Oakstudio à Londres, Royaume-Uni.

Bernard Delaunay. Artiste plasticien et enseignant gravure aux Beaux-Arts, École d’Arts-Plastiques de la Ville de Poitiers, France.

Corinne Dutrou. Directrice des Éditions R.L.D. à Paris et au Centre d’art graphique de la Métairie Bruyère à Parly, France.

Isabel Elorrieta. Directrice au magazine Grabado Y Edicion, Print and Art Edition Magazine, Madrid, Espagne.

Hanna de Haan.1er prix du jury Kitchen litho contest 2015. Artiste à la Haye aux Pays-Bas.

Friedhard Kiekeben. Artiste plasticien et enseignant, fondateur du site « nontoxicprint.com« , Chicago, États-Unis d’Amérique.

Frank van Oortmerssen. Directeur du Musée Steendrukmuseum, Valkenswaard, Pays-Bas.

Maxime Préaud. Conservateur général honoraire à la Bibliothèque nationale de France et membre du comité de rédaction au magazine Nouvelles de l’Estampe, Paris, France.

TOUT SAVOIR SUR LE CONCOURS : http://www.atelier-kitchen-print.org/gallery/kitchen-litho-contest-2016/

 


Publications de son travail plastique et de ses recherches en Kitchen Litho dans des magazines spécialisés français et internationaux

« Nouvelles de l’Estampe », « Arts & Métiers du livre », « Printmaking Today » et « Grabado Y Édicion »( N°43). Pour consulter ces articles c’est ici