Comment (1)

Émilion

Léonard De Vinci écrivait à l’envers dans ses carnets (comme dans un miroir). On voit dans cette gravure d’interprétation de Sandro Chinelatto cette l’allusion à ce « phénomène » qu’était Léonard De Vinci.

On se prend à regretter que des gravures sur métal de Léonard De Vinci ne nous soient pas parvenues en plus grand nombre et authentifiées de manières certaines. Il semble qu’il ai tout de même réalisé de ses mains au moins trois gravures selon l’auteur de ce livre Georges Duplessis « Les merveilles de la gravure (3e édition illustrée de 34 vignettes sur bois). À lire sur le site internet gallica.bnf.fr Pages 39 à 43.

Un autre livre plus récent montre les gravures citées dans le livre de Duplessis. Son auteure, Gisele Lambert nie que Leonard en soit le graveur. « LES PREMIÈRES GRAVURES ITALIENNES. Quattrocento-début du cinquecento. Inventaire de la collection du département des Estampes et de la Photographie. Editions de la Bibliothèque nationale de France. Gisèle Lambert. 1999. » Livre consultable sur le site internet books.openedition.org

9 mois ago

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam
@